Ma guitare et moi

Quand j’étais à l’université, j’ai eu un livre des chansons folkloriques (Folksongs and Footnotes, de Theodore Bikel).  Parmi ses pages j’ai trouvé cette chanson.

Parce que je l’ai enseigné à moi-même, j’ai toujours la chanté plus lentement qu’ici.  Mais j’étais heureux à trouver cette version par Stéphane Golmann.

Ma guitare et moi,
Nous ne nous quittons pas
Qui joue de l’autre ?
Personne ne le dira
Quand je l’ai rencontrée
Couverte de poussière
Elle se morfondait
Chez un antiquaire
Et je n’ai pas pu
Pas pu résister
A ses cordes cassées
Sa peinture écaillée
Et, partant tous les deux,
Le vieux n’a pas compris
Qu’elle était déjà
Ma guitare, mon amie
My guitar and me
We’re always together
Which one plays the other?
Who can say?
When I found her
Covered in dust
She was moping around
In an antique shop
And–I couldn’t,
Just couldn’t resist
The broken strings
The flaking finish
And when we left together
The old guy didn’t get it:
She was already
My guitar, my friend
On ne peut pas contenter
Tout le monde et son père
Etre au four, au moulin
Ou avoir quatre mains
On peut aimer les bêtes
La nature, les humains
Sans être poète
Encore moins musicien
Mais c’est bien agréable
De pouvoir l’exprimer
Sans en être capable
Grâce à elle car elle sait
You just can’t please
Everybody and his brother
You can’t be in two places at once
You’ve only got one pair of hands
You can love animals
Or nature or people
Without being a poet
Much less a musician
Still, it’s very nice
Having the chance to say it
Without really being capable
Thanks to her — because she knows.
Ma guitare et moi,
Nous ne nous quittons pas
Qui joue de l’autre ?
Personne ne le dira
Quand je l’ai rencontrée
Couverte de poussière
Elle se morfondait
Chez un antiquaire
Et je n’ai pas pu
Pas pu résister
A ses cordes cassées
Sa peinture écaillée
Et, partant tous les deux,
Le vieux n’a pas compris
Qu’elle était déjà
Aglaé, mon amie
My guitar and me
We’re always together
Which one plays the other?
Who can say?
When I found her
Covered in dust
She was moping around
In an antique shop
And–I couldn’t,
Just couldn’t resist
Her broken strings
Her flaking finish
And when we left together
The old guy didn’t get it:
She already was
Aglaia, my friend

C’était seulement en écrivant ceci que j’ai vu le nom Aglaé à la fin.  Peut-être c’était le nom que Golmann a donné à sa propre guitare.  En mythologie, Aglaé était la plus jeunes des Charites.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *