Auprès de mon arbre (généalogique)

Une de mes amies en ligne est une decendante d’une fille du roi — une des 800 femmes qui sont venues à Nouvelle France avec le support de Louis XIV entre 1663 et 1673. J’ai lu que deux tiers des canadiens-français peuvent retracer leur famille à une de ces femmes.

L’arrivée des fille du roi, d’Eleanor Fortescue-Brickdale

J’ai écrit quelque chose des filles du roi sur ma page à Facebook. Ça s’est transformé en discussion bilingue–et mondiale.

Un autre ami, qui j’ai recontré seulement en ligne, a comme moi un nom écossais et des racines écossais. Bien qu’il est né comme moi au Cap-Breton, il vit maintenant en Malaisie. Il a lu ce que j’ai écrit des filles, et a fait une remarque qu’il a lui-même une fille de roi dans son arbre génealogique.

Et plus tard, j’ai réçu un commentaire de mon ancienne belle-soeur. Elle a fait des recherches sur la famille de ma ex-femme, dont une grande-mère avait le nom de famille Renaud.

Alors, même que je ne suis pas issu d’une fille du roi, à moins que l’une d’eux est arrivée sur le bateau de mal et a fini sur South Uist ou de l’île de Skye, mes enfants partagent une partie de cette histoire.

J’ai dit que ma famille est entièrement descendue des montagnards écossais, mais la famille de ma ex-femme est beaucoup plus variée. En fait son grand-père paternel était chinois, né en Chine. Après la naissance de mon premier enfant, nous avons demandé a “Grand-Père Chu” ce qu’il savait au sujet de ses propres ancêtres.

L’état, c’est moi.

Bref, il nous a dit que tous les Chu, Chau, Chao, et ainsi de suite sont descendus de Zhao Kuangyin.

Vous ne le connaissez pas? Moi non plus.

Il était le fondateur de la dynastie Song, en Chine, et y était empereur, sur le nom Taizu, de 960 – 976. (Particulièrement quand ils sont petits, mes enfants ont adoré d’être descendants d’un empereur de la Chine –même si probablement deux milliards de personnes d’autres le sont aussi.

Je dois dire que je ne sais beaucoup de mes propres  ancêtres en ce temps-là. Mais je me souviens d’une histoire du premier juif élu au Parlement britannique, Lionel de Rothschild. Il a demandé s’il pouvait prêter serment sur les Écritures hébraïques – l’Ancien Testament – plutôt que la Bible chrétienne.

Certains députés se sont opposés à cela. Puis, Benjamin Disraeli, le premier ministre, est censé d’avoir dit qu’il voulait rappeler aux honorables membres que, parce que Rothschild était juif, ses ancêtres étaient des prêtres dans le temple de Salomon pendant que les ancêtres des honorables membres se peignaient bleus et adoraient des arbres.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *