Auld Lang Syne – Les temps jadis

Je viens d’apprendre du Choral des adieux:

Cette chanson partage sa mélodie et quelques-uns de ses sentiments avec Auld Lang Syne, trouvé par le poète écossais Robert Burns, mais les paroles du Choral ne sont pas vraiment une traduction de ceux de Auld Lang Syne.

Pas de soucis — la plupart des anglophones ne comprennent pas bien ces mots, parce qu’ils sont en Scots ou Lallans, dialect écossais d’anglais. “Auld” veut dire “old” (vieux), mais “lang syne” est plus difficile — “long since” (depuis longtemps) n’est pas une expression que beaucoup des gens savent.

Le dictionnaire français-anglais Collins dit que Auld Lang Syne veut dire “le temps jadis.” Wikipedia français dit “depuis longtemps,” “les jours passés d’il y a longtemps”, “les jours d’antan,” ou aussi “l’amitié de vieille date.”

Voici Mairi Campbell et Dave Francis. La mélodie ici n’est pas la plus connue, mais j’espère que vous la trouverez douce.

Au-dessous de la vidéo, les paroles en Scots et une traduction française de Wikipedia. Celle de Wikipedia manque quelque chose d’original de Burns; j’ai donc ajouté quelques phrases qui sont plus littérale [comme ceci].

Should auld acquaintance be forgot,
And never brought tae mind?
Should auld acquaintance be forgot,
And days of auld lang syne?

Faut-il oublier les amis
ne pas s’en souvenir ?
Faut-il oublier les amis
les jours du temps passé ?

For auld lang syne, my jo,
For auld lang syne.
We’ll tak a cup o’ kindness yet,
For auld lang syne.

[Pour] les jours du temps passé, ami
Pour les jours du temps passé
Buvons ensemble à la tendresse
aux jours du temps passé.

And surely ye’ll be your pint-stowp!
And surely I’ll be mine!
And we’ll tak a cup o’ kindness yet,
For auld lang syne.

Et [sûrement] tu offres le premier verre
et [bien sûr] j’offre ma tournée
Buvons ensemble à la tendresse
aux jours du temps passé.

We twa hae run about the braes,
And pou’d the gowans fine;
But we’ve wander’d mony a weary fit,
Sin’ auld lang syne.

Nous avons voyagé tous deux
chaque jour d’un cœur léger
Tours et détours un long chemin
depuis le temps passé.

[Nous deux avons couru sur les collines près de la rivière
et avons cueilli les marguerites belles
mais nous avons vagabondé plusieurs étapes fatigués
depuis le temps passé.]

We twa hae paidl’d in the burn
Frae morning sun till dine;
Now seas between us braid hae roar’d
Sin’ auld lang syne.

Nous avons galéré tous deux
du lever au coucher
Océans nous ont séparés
depuis le temps passé

[Nous deux avons pagayé dans le ruisseau
de l’aube jusqu’au coucher du soleil
Maintenant, des mers larges ont rugi entre nous
depuis le temps passé.]

Aye, and here’s a hand, my trusty fiere
And gie’s a hand o’ thine
And we’ll tak a right gude-willie waught
For auld lang syne.

Oui, et voici ma main, mon ami fidèle
donne ta main à l’amitié
[donne-moi une de tes mains]
Et nous boirons encore longtemps
aux jours du temps passé.

2 thoughts on “Auld Lang Syne – Les temps jadis”

  1. Très belle mélodie et joli texte aussi, l’ami qui prend la peine de s’adresser à ses lointains cousins par-delà l’océan 🙂 Que cette nouvelle année qui nous ouvre ses bras te soit belle et douce – Jazzy freenote

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *