Fhir a bhàta – Batelier

La première fois que j’ai entendu cette chanson, c’était il y a vingt ans, sur l’album de Capercaillie, Breisleach (“Le délire”). Quelques années après, je parlais de la chanson avec ma mère, qui m’a dit qu’elle la connait bien et qu’elle l’a chanté souvent quand elle était à l’école.

Personne ne sait vraiment comment cette chanson est vieille; elle vient peut-être de la fin du 18e siècle.

Voici Margaret Bennett. Au début de la vidéo, elle parle de l’histoire de la chanson. Il existe des nombreuses versions; celle-ci, elle a appris de sa mère. (La chanson elle-même commence environ 1 minute dans la vidéo.)

Fhir a bhàta na ho ro èile
Fhir a bhàta na ho ro èile
Fhir a bhàta na ho ro èile
Mo shoraidh slàn leat ‘s gach àit’ an tèid thu

Batelier, na ho ro èile
Batelier, na ho ro èile
Batelier, na ho ro èile
Mes meilleurs vœux où que vous alliez

O, boatman, na ho ro èile
O, boatman, na ho ro èile
O, boatman, na ho ro èile
My best wishes wherever you go

‘S tric mi ‘sealltainn o’n chnoc as àirde
Dh’fheuch am faic mi fear a’bhàta
An tig thu’n diugh no’n tig thu màireach
‘S mur tig thu idir gur truagh a tà mi

Je cherche souvent de la plus haute colline
Pour essayer de voir le batelier
Venez-vous aujourd’hui? Demain?
Si vous ne venez pas du tout, je serai découragé.

I often look from the highest hill
To try and see the boatman
Will you come today or tomorrow?
If you don’t come at all I will be down-hearted.

Tha mo chridhe-sa briste brùite
‘S tric na deòir a’ruith o m’shùilean
An tig thu’n nochd no ‘m bi mo dhùil riut
No ‘n dùin mi ‘n dorus le osna thùrsaich?

Mon cœur est brisé et meurtri
Avec des larmes qui coulent souvent de mes yeux
Venez-vous ce soir? Ou je vais vous attendre?
Ou est-ce que je fermerai la porte avec un soupir de tristesse?

My heart is broken and bruised
With tears often flowing from my eyes
Will you come tonight or will I expect you?
Or will I close the door with a sad sigh?

‘S tric mi foighneachd de luchd nam bàta
Am fac’ iad thu no am bheil thu sàbhailt’
‘S ann a tha gach fear dhiùbh ‘g raitinn
Gur gorach mise nuair thug mi gràdh dhuit

Je demande souvent aux gens sur des bateaux
S’ils vous ont vu, si vous êtes sauf
Chacun d’eux dit
Que j’étais bête pour tomber en amour avec vous

I often ask the people on boats
Whether they see you or whether you are safe
Each of them says
That I was foolish to fall in love with you

Une autre version avec Sineag MacIntyre (avec les paroles en gaélique et anglais).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *