An Innis Aigh – L’Île heureuse

Sur la côte ouest de l’Île de Cap-Breton se trouve Margaree Island (Île de Margaree), d’environ 8,1 kilomètres carrés. Vous pouvez la voir sur la plage dans ma ville natale, et peut-être de celle ce Chéticamp, ville acadien plus nord.

Quelques cartes pour vous aider:

Quand j’étais jeune, je pensais que l’île ressemblait à une baleine nageant dans l’océan.

Île de Margaree - Margaree Island /  image de Susan Cameron
Margaree Island  / image de Susan Cameron

Je parle de cette île à cause d’une chanson gaélique, An Innis Aigh (L’île heureuse). Elle était écrit, en gaélique, par Angus MacLellan dit Angus Y, qui pendant 34 années (1912-1946) était le gardien du phare sur Margaree Island. Angus Y était aussi un bard (poète gaélique) et a écrit des nombreux poèmes en cette langue.

Il était aussi un ami de mes grand-pères; les trois ont souvent assis sur le porche de la maison de Jack D, le père de ma mère, bavarder en gaélique.

Angus Y écrivait des poèmes de la vie quotidienne — sur la boutique que le père de mon père était propriétaire, ou sur la fois que quelqu’un lui a donné un tour dans un camion afin qu’il n’ait pas à marcher.

Cette chanson parle de la beauté de Margaree Island, où pendant l’été Angus Y et sa famille restaient.

Pour écouter la chanson, chanté par Raylene Rankin en 1975, cliquez ici, et puis cliquez sur le joueur dans la nouvelle fenêtre. (Cette fenêtre restera sorte que vous pouvez lire les paroles.)

An Innis Àigh / L’Île heureuse / The Happy Island

Seinn an duan seo dhan Innis Àigh,
An innis uaine as gile tràigh;
Bidh sian air uairean a’ bagairt cruaidh ris
Ach ‘s e mo luaidh-sa bhith ann a’ tàmh.

Chantez cette chanson à l’Île Heureuse
L’île verte avec la plage la plus blanche
Les tempêtes parfois y attaquent sévèrement
Mais j’aime y vivre.

Sing this song to the Happy Island,
The green isle with the whitest beach;
Storms sometimes attack it severely,
But I love to live there.

Càit’ as tràith’ an tig samhradh caomh
Càit’ as tràith’ an tig blàth air craoibh
Càit’ as bòidhche an seinn an smeòrach
Air bhàrr nan ògan? ‘S an Innis Àigh!

C’est où que l’été doux arrive plus tôt?
Les fleurs apparaissent plus tôt sur les arbres?
La grive chante plus belle
Sur les jeunes branches? Sur l’Île Heureuse.

Where does gentle summer arrive earlier
Where does blossom appear on trees earlier
Where does the thrush sing more beautifully
On the young branches? In the Happy Island.

An t-iasg as fiachaile dlùth don tràigh
Is ann m’a chrìochan is miann leis tàmh;
Bidh gillean èasgaidh le dorgh is lìontan
Moch, moch ga iarraidh mun Innis Àigh.

Le poisson le plus cher près de la côte
Préfère vivre près de vos frontières
Des gars actifs, avec lignes à main de des filets
Pêchent très tôt autour de l’Île Heureuse.

The most valuable fish close to shore
Prefers to live near your boundaries;
Active lads with handlines and nets
Fish very early around the Happy Island.

Tiugainn leam-sa chun na tràigh
‘S an fheasgar chìuin-ghil aig àm an làin,
‘S chì thu ‘m bòidhchead ‘s an liuthad seòrsa
De dh’eòin tha còmhnaidh ‘s an Innis Àigh.

Venez avec moi à la plage
Lors d’une soirée calm à marée haute
Et vous verrez la beauté, et de nombreux espèces
D’oiseaux qui vivent sur l’Île Heureuse.

Come with me to the beach
On a calm evening at high tide,
And you will see the beauty and many species
Of birds that live in the Happy Island.

‘S ged thèid mi cuairt chun an taoibh ud thall,
‘S mi ‘n dùil air uairibh gu fan mi ann,
Tha tàladh uaigneach le teas nach fuaraich
Gam tharraing buan don Innis Àigh.

Et même si je vais là-bas pour visiter la campagne,
Parfois, pensent que je pourrais y rester,
Une attraction mystérieuse, avec un chalear qui ne se refroidira
M’attire sans relâche à l’Île Heureuse.

And although I go to visit yonder country-side,
Sometimes thinking that I may stay there,
A mysterious attraction with heat that will not cool
Draws me relentlessly to the Happy Island.

O ‘s geàrr an ùine gu ‘n teirig là;
Thig an oidhche ‘s gun iarr mi tàmh.
Mo chadal buan-sa bidh e cho suaimhneach
Ma bhios mo chluasag ‘s an Innis Àigh.

O, le temps est court jusqu’à la fin de la journée
La nuit va venir, et je chercherai le repos;
Mon sommeil éternel sera si tranquil
Si mon oreiller est sur l’Île Heureuse.

Oh, the time is short till the day ends;
Night will come and I will seek rest;
My eternal slumber will be so tranquil
If my pillow is in the Happy Island.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *