La langue française chez nous

Quand j’ai décidé de lancer cette charrette, il y a quatre ans et demi, je me disais que j’écrirais plus souvent en français. En ce temps-là, je me suis allé souvent à Second Life, un monde virtuel où j’ai trouvé beaucoup des francophones.

Ces gens m’ont encouragé de parler en français, et grâce à eux, je suis devenu moins inquiète pour mes erreurs.

Je crois que tout le monde qui je connaissais a quitté Second Life. Et, avec mon déménagement du Maryland à la Colombie-Britannique, je n’ai pas travaillé trop dur à améliorer mon français.

Mais j’ai vécu dans cet appartement depuis huit mois; il me semble comme chez moi. Et l’autre jour, ma femme a dit que peut-être elle va apprendre français. Il se trouve que l’Alliance française donne des cours pour des débutants–deux rues d’ici.

Alors, je vais écrire ici plus souvent–et pas seulement des traductions des chansons.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *